zoom sur la faune et la flore

Ce carnet est destiné à tous ceux qui aiment la nature.
Il est composé de photos prises par mes soins au cours de diverses sorties.



dimanche 25 mai 2014

Cela fait maintenant 2 semaines que j'ai posté le dernier message, il est temps que je vous apporte les dernières nouvelles qui ne sont malheureusement pas bonnes du tout.

Il se trouve que toute la nichée est morte !!!

Moi qui était très optimiste, je leur ai porté la poisse.
Voilà ce qui c'est passé :

Tout s'est déroulé le lendemain de mon dernier message. En effet, le dimanche 11 mai, nous avons la surprise de voir un petit en train de sautiller sur notre balcon. Voyant qu'il ne savait pas encore voler et qu'il semblait plutôt perdu, nous avons décidé de le remettre dans le nichoir avec toutes les précautions nécessaires.


C'est à ce moment là que nous avons découvert, caché derrière un bac de fleur, un des petits mort.
Je décide donc de regarder dans le nichoir, mais les autres semblent plutôt en forme. Bien qu'en regardant les photos, je m'aperçois qu'un petit est peut-être déjà mort.


Malgré tout je m'inquiète. Ils piaillent énormément et je n'ais pas le souvenir d'avoir vu les parents depuis la veille. Je me met donc à surveiller, mais toujours pas de parents à l'horizon et les petits appellent toujours autant.
En début d'après-midi je retourne dans notre chambre, c'est là que se trouve notre balcon où nous avons mis le nichoir, et là plus un bruit. Je commence à m'inquiéter sérieusement. Je retourne voir le nichoir et c'est là que je découvre qu'ils sont tous mort. En l'espace d'à peine 2 heures, c'était fini.
Il y a de grandes chances qu'ils soient mort de faim puisque les parents ne venaient plus depuis minimum 2 jours. La question est de savoir pourquoi.
J'ai envoyé un mail à la LPO en espérant qu'ils puissent éclairer ma lanterne. Ils m'ont soumis 3 hypothèses à cette mort soudaine : 

- le nid a été dérangé par un prédateur et les parents l'ont abandonné
- les parents sont décédés
- la présence de parasites dans le nid

Après avoir repensé à tout ce qui s'est passé, nous en avons déduit que c'était un prédateur qui les avait dérangé. En effet, ce même dimanche 11 mai, nous avons vu une pie venir picorer les graines tombées d'une boule de graisse que j'avais installé pour l'hiver et que j'ai malheureusement oublié d'enlever le printemps venu. Nous avons constaté que cette pie revenait régulièrement. Il y a donc une forte probabilité pour que ce soit elle qui ait dérangé notre petite famille de mésange.


Voilà comment c'est terminé la vie trépidante de notre petite nichée. Espérons que la suivante est plus de chance, en tout cas j'y veillerais très attentivement pour que rien n'y personne ne viennent les déranger. Et surtout je n'oublierais pas d'enlever la boule de graisse pour ne pas attirer les intrus.
Il n'y a plus qu'à attendre l'année prochaine qu'une nouvelle petite famille vienne s'installer dans notre nichoir.

FIN


samedi 10 mai 2014

Cela fait maintenant 1 semaine que les petits sont nés et ils ont déjà bien grandis. Ils ont les yeux grand ouvert et leur corps s'est bien remplumé.
A ce stade, il est encore difficile de distinguer les couleurs de la mésange bleue.
Après un petit décompte rapide, je constate qu'ils sont au nombre de 10. Tous les oeufs ont donc bien éclos.


Je retourne voir nos petits locataires quelques jours plus tard, ce matin même pour être exact. 
En l'espace de 3 jours, ils ont encore sacrément changés. Ils ont presque la taille adulte et surtout leur plumage commence à avoir de belles couleurs. La queue et les ailes ont pris de jolies teintes bleutées.
Cette fois je compte 9 petits, il en manque 1 à l'appel. Malgré tout, contrairement à nos mésanges charbonnières de l'année dernière où 2 d'entre elles n'étaient pas très en forme, nos pensionnaires de cette année sont plutôt bien portant. Cette fois, je suis assez optimiste, je pense que tout ces petits devraient survivre et se porter à merveille.

                               

Nous avons maintenant droit à de jolis petits chants en provenance du nichoir.

video

Les petits ne devraient plus tarder à faire leurs premières sorties au grand air. 
Je vais bien sûr surveiller ça de près.


mercredi 7 mai 2014

Voilà déjà plusieurs jours que les petites mésanges sont nées et les parents n'en finissent pas de faire des va-et-vient pour nourrir tout ces oisillons qui les attendent le bec grand ouvert.
Voici une petite série de photos de papa et maman qui travaillent sans relâche pour calmer ces petits ventres
affamés :


Il faut savoir que les petits restent dans le nid un peu plus de 2 semaines et se prennent en charge définitivement 4 semaines plus tard.
Courage papa et maman, dans un peu plus d'un mois, vos petits devraient voler de leurs propres ailes.


samedi 3 mai 2014

Cela fait maintenant 2 semaines que notre petite mésange couve patiemment. Il est temps que je vienne aux nouvelles.
Hier, j'ai pu remarquer un va et vient incessant des 2 parents. C'est bon signe, s'il n'y a plus personnes pour couver, et s'ils font beaucoup d'allées et venues c'est sûrement qu'il y a quelques becs à nourrir.


Une fois les parents repartis en vadrouille, je décide d'aller voir de mes propres yeux. En m'approchant du nid, j'entend de vagues petits piaillements. Je soulève le toit et les petits oisillons sont là pour m'accueillir. Ils attendent gentiment le retour de leurs parents pour pouvoir manger un peu.


Le moins que l'on puisse dire, c'est qu'ils sont ponctuels. Les mésanges couvent pendant environ 2 semaines et nos oisillons sont sortis de leurs oeufs au bout de 2 semaines.
Pour l'instant, j'ai pu voir 8 petits sur les 10 oeufs que comptait la couvée.
On voit qu'ils viennent tout juste d'éclore, leur duvet n'a pas encore recouvert tout leur petit corps, leurs yeux ne sont pas encore ouvert et ils gazouillent que très peu. D'ici quelques jours, on les entendra beaucoup plus.
Maintenant, il n'y a plus qu'à souhaiter bon courage aux parents qui vont avoir fort à faire pour nourrir tout ces petits becs affamés.

A suivre...


dimanche 20 avril 2014

Et voilà, la couvaison à commencé !!!
Ce matin, je suis allée voir la petite nichée et j'ai été accueillie par un des parents en train de couver.
Notre petite mésange ne s'attendait pas à avoir de la visite, elle s'est enfoncé bien au fond du nid. J'ai donc pris rapidement deux petites photos et je suis vite repartie pour la laisser couver tranquillement.
Normalement, d'ici 2 semaines, les petits devraient pointer le bout de leur bec.


To be continued...


samedi 19 avril 2014

Ca y est, je crois qu'on peut dire de façon sûre et définitive, qu'il y a 10 oeufs dans notre petit nichoir.

Lorsque je suis retournée voir le nid, la disposition impeccable des oeufs ne m'a laissée aucun doute sur le nombre futur des oisillons de cette nichée.

Les parents vont avoir fort à faire pour s'occuper de tout ce petit monde. J'espère que le taux de mortalité ne sera pas trop élevé, ce n'est jamais très agréable de retrouver des petits cadavres une fois la famille partie.

dimanche 13 avril 2014

Depuis quelques temps, deux mésanges bleues virevoltent autour du nichoir.
Le printemps est arrivé et notre petit couple à décidé de s'y installer.
Les voilà en train de faire des allers-retours, le bec rempli d'herbes, de brindilles et de plumes. 
Le nid prend forme petit à petit et le voilà fin prêt à accueillir une petite famille.


Quelques jours plus tard, je décide d'aller voir l'avancée des travaux. Une belle surprise m'y attend, puisque dans ce joli petit nid douillet, 2 oeufs ont fait leur apparition. Ils sont petits, blanc avec des petites taches marron. 


De nouveau quelques jours plus tard, je retourne voir le nid. Seulement 2 oeufs, cela me semble peu pour un couple de mésanges. En effet, une couvée comporte généralement 6 à 12 oeufs.
J'ouvre donc le nichoir, et c'est sans surprise que je découvre de nouveaux pensionnaires. J'en ai compté 8 au total, mais d'autres sont peut-être cachés.


Malheureusement, 8 oeufs c'est beaucoup pour ce petit nichoir. J'ai bien peur, qu'à l'image des mésanges charbonnières de l'année dernière, tous ne survivent pas. Comme souvent dans une couvée, c'est la loi du plus fort qui entre en vigueur.

Affaire à suivre...


mardi 8 avril 2014

Bonjour à tous,

Après presque 1 an de laisser-aller, me voici de retour.
Pour la reprise du blog, j'ai décidé de suivre la vie trépidante d'une nichée.

L'année dernière, nous avons installé un nichoir sur notre balcon. Peu de temps après, un couple de mésanges charbonnières et un couple de mésanges bleues se disputait la location de celui-ci. Ce sont les charbonnières qui ont finalement obtenu les clés.
Nous avons donc pu admirer le va et vient des mésanges pour confectionner leur nid.


Puis, un jour, nous avons eu la joie d'entendre des petits cris en provenance du nichoir. 
Hop, un petit coup d'oeil et voilà que j'aperçois de jolis oisillons, 6 au total.



C'est un nouveau va et vient qui commence, mais cette fois-ci, c'est pour nourrir toute cette petite tribu.



En regardant les petits, je constate que 2 d'entre eux n'ont pas l'air très en forme. Malheureusement, je ne m'étais pas trompée, lorsque toute la petite famille eu pris son envol, j'ai découvert 2 petits cadavres au fond du nid.


Cette année, les mésanges bleues ont décidé de prendre leur revanche et ont pris d'assaut le nichoir dés le mois de février. Je vais donc suivre ce nouveau petit couple qui a élu domicile dans notre nichoir.

Je vous dis donc à très vite pour le récit de cette nouvelle aventure...